Comment se débarrasser d’un kyste pilonidal ?

kyste pilonidal

Le kyste pilonidal est un nodule qui se forme au niveau du sillon inter fessier pour certaines personnes. Aussi appelé sinus sacro-coccygien, le kyste pilonidal grossit souvent autour du coccyx. Est-ce qu’on peut traiter le kyste pilonidal naturellement ou sans opération chirurgicale ? Jusqu’à maintenant, l’origine du développement du kyste pilonidal est encore méconnue. Toutefois, quelques facteurs peuvent influencer le développement de ce genre de kyste : une pilosité excessive, l’obésité, la position assise permanente et de longues durées, l’âge, le sexe, un frottement continuel au niveau de la zone, manque d’hygiène, facteur héréditaire.

Qu’est-ce que le kyste pilonidal ?

Le kyste pilonidal appelé également sinus ou abcès pilonidal correspond à une tumeur de poils située dans le pli inter fessier. Il se trouve à 3 ou 4 cm sur le canal anal. Les jeunes de 18 à 30 ans à forte pilosité sont généralement les plus touchés. Pendant plusieurs années, ce kyste se passe inaperçu sans occasionner aucune gêne. Mais un jour, il se met en activité. Il va alors s’infecter, suinte de pus et devient très douloureux. Finalement, le pus finit par s’écouler par des petits trous au niveau du pli inter fessier. Puis la douleur se calme.

Pendant quelques mois ou même quelques années, des périodes de guérison s’enchaînent. Mais à chaque phase, la douleur a tendance à accroître. Les kystes se ramifient et se développent au niveau du coccyx ou de la fente des fesses. Les signes du développement du kyste se manifestent par un durcissement et un gonflement de la partie concernée. Il est recommandé de consulter au plus vite le médecin dès l’apparition d’un kyste pilonidal.

Symptômes d’un kyste pilonidal

Le kyste au coccyx se développe autour d’un poil et s’accentue dans la zone du sillon entre les deux fesses, mais plus rarement, il apparait sur la main d’un coiffeur ou dans le nombril. Voici quelques symptômes qui peuvent vous aider à diagnostiquer un sinus pilonidal :

Douleur insupportable ou tolérable.

Écoulement de pus ou de sang.

Montée de fièvre.

Durcissement et gonflement de la partie infectée.

Formation d’un nodule.

En cas de retard dans le traitement, le kyste pilonidal peut s’infecter. Il y a même un risque de formation de fistule.

Comment se débarrasser d’un kyste pilonidal?

 Il n’y a pas de traitement sans opération ou de traitement naturel pour le kyste pilonidal. Il faut passer par un traitement chirurgical ou médicamenteux pour soulager l’éventuelle douleur atroce. Lorsque vous consultez votre médecin tout au début de l’apparition du kyste et tant que la douleur est encore soutenable, votre médecin peut vous accorder un traitement aux antibiotiques à large spectre. Ce soin n’est possible que si la partie infectée est privée de cellulite. Une soigneuse épilation pourra également nécessaire. Dans certaines conditions, ce traitement peut suffire. Mais dans la majorité des cas, une intervention chirurgicale s’avère indispensable. Si vous avez des kystes chroniques ou récidivants, l’intervention chirurgicale sera nécessaire. Plusieurs méthodes chirurgicales sont possibles : le curetage est l’opération la plus facile. Le chirurgien incise la peau avant de vider le pus et curer la peau. L’excision nécessite aussi l’incision et le curetage de l’abcès. Mais l’excision des autres parties est nécessaire afin d’éviter le risque d’infection probable.

Et enfin, l’excision large. Cette technique consiste à prélever la masse de chair sanguinolente et tous les autres résidus.   Après la plaie est suturée. L’incision pratiquée est large afin de mettre le pansement permettant à la plaie de se refermer. Il existe également d’autres solutions comme soigner le sinus pilonidal avec de la vaseline ou de la mousse phénolique à appliquer localement. Par ailleurs, le traitement au laser est la nouvelle méthode pour se débarrasser du kyste pilonidal. Cette technique est moins indolore et commence à se développer dans tout l’Hexagone. Vous pouvez vous débarrasser définitivement de votre kyste pilonidal avec cette méthode.

5 conseils pour choisir votre assurance santé
5 conseils pour choisir votre assurance santé