Poourquoi et pour protéger qui, souscrire une assurance décès ?

Assurance auto, assurance habitation, assurance maladie, etc. Ce sont tous des contrats d’assurance imposés par la loi. D’autres formules sont également disponibles. Cependant, la souscription à une assurance décès est toujours recommandée. Pour quelles raisons doit-on souscrire à une telle formule d’assurance ? De quoi s’agit-il exactement ?

Qu’est-ce qu’une assurance décès ?

Avant tout, l’assurance décès n’est pas si difficile à comprendre. Il s’agit en effet d’un excellent moyen qui permet de couvrir ses enfants et son conjoint en cas de décès. Effectivement, vous êtes libre de définir de votre vivant le capital de départ à verser selon vos moyens. Le versement du capital se fait alors après le décès ou en cas de perte totale ou irréversible d’autonomie. Suite à votre décès, ce type d’assurance peut couvrir une rente d’éducation ou une rente de conjoint. Il permet également à vos héritiers de bénéficier d’un capital supplémentaire en cas de décès, mais aussi d’un autre capital en cas de maladie grave redoutée.

Quelles sont les bonnes raisons de souscrire une assurance décès ?

Les raisons qui vous poussent à souscrire à cette formule d’assurance sont multiples. Il s’agit dans un premier temps d’un moyen de protéger vos proches des crédits, ainsi que des éventuelles dettes avant le décès. À vrai dire, l’assurance peut prendre en charge le remboursement des mensualités des crédits à la consommation, d’impôt sur le revenu, des droits de succession, des achats en trois fois sans frais et bien d’autres. En d’autres termes, cette formule est la meilleure solution d’éviter que sa famille procède au remboursement des dettes du défunt après son décès. À titre d’information, l’assurance décès intervient si jamais vous êtes victime d’un accident qui vous crée par la suite un handicap physique ou une mobilité réduite.

Quelles sont les conditions de souscription à cette formule d’assurance ?

Ce contrat d’assurance a une particularité qui se distingue largement des autres formules proposées par les compagnies d’assurance, à savoir les formalités médicales. Ces dernières sont certes obligatoires dans le cadre de la souscription à une assurance décès. Dans ce sens, il y a certaines compagnies qui demandent seulement une déclaration d’état de santé. La plupart des assureurs restent toutefois fermes, surtout pour les clients de 50 ans et plus. Une prise de sang, un test urinaire, un électrocardiogramme avec rapport sont alors demandés en plus d’un rapport médical et d’un formulaire à compléter par un médecin.

Comment coûte une assurance prévoyance ?
Se renseigner sur les assurances prévoyance : à quoi faut il penser ?